Élevage

Nouvelle portée

Les chiots sont disponibles ! ils sont fin prêt pour leur futur famille.

Il reste 2 mâles et 1 femelle

Ils ont le Pedigree st Hubert et ADN , ils sont pucés et vaccinés

Élevés en famille avec des enfants .

Voir la vidéo

Standard de race

Standard F.C.I. N° 344 / 05.01.2006 / F

AKITA AMERICAIN

Anciennement GRAND CHIEN JAPONAIS (American Akita) :

  • Origine : Japon.
  • Développement : U.S.A.
  • Date de publication du standard d’origine en vigueur : 06.07.2005.
  • Utilisation : Chien de compagnie.
  • Classification F.C.I. : Groupe 5 Chiens de type Spitz et de type primitif. Section 5 Spitz asiatiques et races apparentées.
  • Sans épreuve de travail.

Aspect

Aspect général

Chien de grande taille, de constitution solide, bien équilibré et doté d’une ossature lourde. La large tête en forme de triangle émoussé, le museau épais, les relativement petits yeux et les oreilles dressées portées vers l’avant presque en prolongement de la ligne supérieure du cou sont caractéristiques de la race.

Proportions importantes

  • La hauteur au garrot se rapporte à la longueur du corps comme 9 à 10 chez les mâles et comme 9 à 11 chez les femelles.
  • La hauteur de la poitrine mesure la moitié de la hauteur au garrot.
  • La distance de la truffe au stop se rapporte à celle du stop à la protubérance occipitale comme 2 à 3.

Comportement / caractère

Amical, vigilant, réceptif, digne, docile et courageux.

Tête

Massive, bien équilibrée par rapport au corps, sans rides quand le chien est au repos. Vue du dessus, la tête a la forme d’un triangle émoussé.

Région crânienne

  • Crâne : Plat et large entre les oreilles. Un sillon peu profond remonte bien haut sur le front.
  • Stop : Bien marqué, mais pas trop abrupt.

Région faciale

  • Truffe : Large et noire. Un manque de pigmentation léger et diffus sur la truffe est acceptable uniquement chez les sujets blancs. Toutefois la couleur noire est toujours préférée.
  • Museau : Large, haut et bien rempli.
  • Lèvres : Noires, non pendantes ; langue rose.
  • Mâchoires/dents : Les mâchoires ne sont pas arrondies, mais fortes et puissantes. Les dents sont fortes, régulières et en nombre complet.
  • L’articulé est de préférence en ciseaux, mais l’articulé en pince est admis.
  • Yeux : Brun foncé, relativement petits, non proéminents, de forme presque triangulaire. Le bord des paupières est noir. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.
  • Oreilles : Fermement dressées et petites par rapport au reste de la tête. Quand, pour en mesurer la longueur, on plie l’oreille vers l’avant, la pointe de l’oreille doit toucher le bord de la paupière supérieure. Les oreilles sont triangulaires et légèrement arrondies à leur extrémité. Larges à la base, pas attachées trop bas, vues de profil elles sont dirigées vers l’avant sur les yeux en prolongement de la ligne supérieure du cou.

Cou

Epais et musclé avec un fanon infime ; relativement court, il s’élargit progressivement vers les épaules. Le galbe prononcé de la nuque se fond harmonieusement dans la base du crâne.

Corps

Plus long que haut. La peau n’est pas trop fine, ni trop ferme ni trop lâche.

  • Dos : Horizontal.
  • Rein : Fermement musclé.
  • Poitrine : Large et bien descendue. Côtes bien cintrées, poitrine bien développée dans la région sternale.
  • Ligne du dessous et ventre : Modérément relevés.

Queue

Forte et bien fournie de poils, elle est attachée haut et portée sur le dos ou contre le flanc en formant une boucle enroulée aux trois quarts, une boucle entière ou une double boucle, l’extrémité affleurant toujours le dos ou descendant plus bas que la ligne du dos. En cas de queue en trois-quarts de boucle, l’extrémité de la queue tombe nettement sur le flanc. La racine est grosse et forte. Quand la queue pend ou est étirée, la dernière vertèbre caudale atteint le niveau du jarret. Le poil est rude, droit et abondant, sans former de panache.

Membres antérieurs

Les antérieurs, droits vus de face, ont une ossature lourde.

  • Epaules : Fortes et puissantes, modérément obliques.
  • Métacarpe : Il forme vers l’avant un angle de 15° par rapport à la verticale.

Membres postérieurs

Fortement musclés, comparables avec les antérieurs en ce qui concerne la largeur et l’ossature. En général on procède à l’ablation des ergots des postérieurs.

  • Cuisse : Forte, bien musclée.
  • Grassets : Modérément angulés, vus de derrière parallèles.
  • Jarret : Bien descendu, tourné ni en dedans ni en dehors.

Pieds

Pieds de chat dirigés droits vers l’avant, avec bonne ossature et coussinets épais.

Allure / mouvement

Puissants, couvrant bien du terrain avec poussée et enjambées d’importance moyenne. Les membres postérieurs se déplacent dans l’axe des antérieurs, le dos, fort et ferme, restant horizontal.

Poil

Poil double. Le sous-poil est épais, doux, dense et plus court que le poil de couverture. Le poil de couverture est droit, dur à raide et légèrement écarté. Sur la tête, le bas des membres et les oreilles le poil est court. La longueur du poil au garrot et sur la croupe mesure à peu près 5 cm ; il est ainsi un peu plus long que le poil sur le reste du corps, sauf à la queue, où le poil est le plus long et le plus abondant.

Couleur

Toutes les couleurs comme rouge, fauve, blanc etc. sont admises, y compris les robes bringées et panachées. Les couleurs sont brillantes et claires ; les marques sont bien réparties, avec ou sans masque et liste blanche. Les chiens blancs unicolores n’ont pas de masque. Les sujets panachés présentent sur fond blanc de grandes taches également réparties qui couvrent la tête et plus d’un tiers du corps. Le sous-poil peut être d’une autre couleur que le poil de couverture.

Taille

Hauteur au garrot chez les mâles : de 66 à 71 cm (26 à 28 pouces), chez les femelles : de 61 à 66 cm (24 à 26 pouces).

Défauts

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

  • Mâles de type féminin, femelles de type masculin.
  • Tête étroite ou en sifflet.
  • Absence de toute dent (à l’exception de 2 PM1 et /ou M3).
  • Langue tachetée de bleu ou de noir.
  • Yeux clairs.
  • Queue courte.
  • Coudes tournés en dedans et en dehors.
  • Tout indice de collerette ou de franges.
  • Chien peureux ou méchant.

Défauts graves

  • Substance trop légère.
  • Ossature légère.

Défauts éliminatoires

  • Chien agressif ou peureux.
  • Truffe totalement dépigmentée. Truffe présentant des zones dépigmentées. (Truffe tachée partiellement de ladre).
  • Oreilles mi-pendantes, pendantes ou cassées.
  • Prognathisme supérieur ou inférieur.
  • Queue en faucille ou pas enroulée.
  • Chiens d’une taille au-dessous de 63,5 cm (25 pouces), femelles au-dessous de 58,5 cm (23 pouces).

Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

Histoire de l’Akita américain

Descendant des Akitas Matagis (race pure), il a été croisé avec le husky de Sakhaline, le Tosa Inu, le Saint-Bernard, le chow-chow, le dogue tibétain mais aussi avec le mastiff.

Ils furent par la suite utilisées intensivement comme chiens de combat quand cela était encore un sport populaire au Japon jusqu’en 1909, année où le gouverneur de la préfecture d’Akita, très inquiet pour les croisements de chiens et dans un effort pour préserver la pureté de la race « inu », interdit les croisements et fonda en 1927 la Société de préservation de l’akita Inu.

La seconde guerre mondiale a poussé les akitas au bord de l’extinction, ils manquaient de nourriture, beaucoup ont été tués pour être mangés par la foule affamée et il était courant d’employer des peaux de chiens pour confectionner des vêtements. La police captura tous les chiens sauf les bergers Allemands, réservés pour des tâches militaires. Certains propriétaires essayèrent de contourner la loi en croisant leurs akitas américains avec ces derniers ainsi qu’en les cachant dans les montagnes, où la robustesse ainsi que leur instinct de chasse les a aidés à survivre.

A la fin de la seconde guerre mondiale, le nombre des Akitas était dangereusement réduit et les chiens se présentaient sous trois types différents :

  • des Matagi Akitas
  • des Akitas chiens de combat
  • des Akitas/Bergers allemands.

La situation de la race était gravement perturbée pendant la période de restauration de la race après la guerre, Kongogo, un chien de la ligne de sang Dewa, jouit d’une popularité passagère, mais extrêmement importante. Un grand nombre d’Akitas de la ligne de sang Dewa, qui présentaient extérieurement des traces caractéristiques de l’influence de Mastiffs ou de Bergers allemands, furent emmenés aux USA par les membres des forces militaires. Les Akita de la ligne de sang Dewa, chiens intelligents et capables de s’adapter à différents milieux, émerveillèrent les éleveurs aux USA et la ligne de sang se développa grâce à une augmentation progressive du nombre des éleveurs et grâce à un redoublement de popularité.

Le Club américain de l’Akita fut fondé en 1956 et le Kennel Club américain (AKC) accepta la race en octobre 1972 (inscription au livre des origines et accès complet aux expositions). Malheureusement, à cette époque, l’AKC et le Kennel Club japonais (JKC) ne disposaient pas d’une entente mutuelle de reconnaissance de leurs pedigrees, de sorte que dès lors, aucune nouvelle ligne de sang japonais ne vint enrichir l’élevage aux USA. Ainsi, les Akitas aux USA devinrent considérablement différents de ceux du Japon, pays d’origine. Ils se développèrent aux USA sous une forme unique, dont les traits caractéristiques et le type restèrent inchangés depuis 1955. Cet état est en contradiction patente avec le développement de l’Akita au Japon qui fut croisé avec des Matagi Akitas dans le but de reconstruire l’ancien type de race pure.

Caractère de l’Akita américain

L’akita est un chien noble, majestueux et qui capte directement l’attention grâce à sa beauté rare mais il ne se résume pas seulement à cela, cet ours au grand cœur pourra se révéler têtu et obstiné. L’Akita prendra le temps de la réflexion avant toute action, une qualité primordiale à ce chasseur.
L’akita est classé dans les chiens primitifs ( groupe 5 ).

Akita bon gardien

L’Akita a l’instinct protecteur, il n’aboie pas à moins qu’il y ait une bonne raison, si il aboit prêtez y attention, c’est un très bon gardien et ce sans entrainement particulier, il protègera sa famille coute que coute et agira en fonction de la situation. Il maintiendra l’intrus à distance et attendra l’intervention de son maitre.

Avec les autres

L’Akita est naturellement agressif avec ses congénères, il sera donc formellement conseillé de le promener en laisse.

Il est assez fréquent que les congénères du même sexe ne s’entendent pas mais l’AA peut se plaire à vivre en couple avec un congénère du sexe opposé même si certain préfèreront vivre seul.

Attention, si une bagarre avec un autre chien venait à se produire celui-ci deviendrait son ennemi pour toujours, l’akita retient tout et est très rancunier ! Cependant une très bonne socialisation et précoce peut donner de bons résultats mais toujours sous surveillance.

Avec sa famille

Il saura se réjouir de vous revoir mais une fois cette démonstration de joie finie ou son ¼ de folie passée, il retournera se coucher tranquille dans son coin car l’Akita est un gros pantouflard et n’est guère un grand sportif.

Il aime sa famille et en est très proche, il ne supportera pas être mis à part au fond du jardin. Il est très indépendant, il n’a besoin de personne pour vivre mais si vous gagnez son cœur, il vous suivra au bout du monde.

Avec les enfants

Avec les enfants les AA est un vrai protecteur et sera très tolérant avec ceux-ci à condition que l’enfant ait été élevé dans le respect du chien. Mes Akita vivent dans notre maison en compagnie de mes 3 enfants et se sont de vrais amours, il faudra cependant être prudent avec les enfants en bas âge, l’AA est un chien imposant qui pourrait sans le vouloir bousculer un tout petit.

Par contre s’il n’est pas élevé avec des enfants, il faut faire très attention, l’Akita demande du respect et pourrait être déranger par des enfants trop insistant, il est primordial de ne pas laisser des enfants seuls avec n’importe quel grand chien.

L’Akita est un chasseur

Attention, l’Akita est un chasseur né ! Les petits animaux, chats, rongeurs, oiseau et même les petits chiens seront considérés comme des proies ! Il sera impératif que les présentations avec les membres de la famille déjà en place se fassent toujours sous surveillance. En promenade, cet instinct de chasseur est très développé, dès qu’il repère une odeur ou une piste rien ne saurait l’arrêter, préparez-vous à courir et vite…

Education

Son éducation se fera dans le plus grand respect, le calme et la patience vous n’y gagnerez rien si vous utilisez la force, la brutalité et l’incohérence.

C’est un chien très intelligent, l’apprentissage ne lui pose aucun problème surtout si celui-ci est motivé par les friandises car l’Akita est un gourmand.

Le rappel n’est pas une de ses qualités ! Comme mentionné plus haut l’Akita est un chasseur, il impératif qu’il soit tenu en laisse pour la sécurité de tous !

Il réfléchira toujours avant d’agir et prendra seul la décision final, il n’obéira pas toujours à 100%

Anecdotes amusantes

L’Akita « parle » ! Il peut grogner, gémir, marmonner pour s’amuser. Ce mode d’expression n’est pas un grognement et ne devra être interprété en tant que tel. L’akita parlant est un trait attachant et ne doit pas vous effrayer. Au bout de quelques temps, vous distinguerez facilement la différence.

La plupart des Akita aiment porter des choses dans leur gueule, y compris votre poignet ! Ils peuvent vous emmener vers la boite à biscuit ou leur laisse ou vous apporter tout fier son doudou préféré, c’est un signe affectueux.

Le choix de l’Akita américain

Certes son aspect de gros ours débonnaire vous fait craquer, sa beauté, son caractère mais il n’y a pas que ça…

Un chien quel qu’il soit demande du temps, de l’argent, de l’attention et des efforts.

Ce n’est pas un objet que l’on peut jeter quand il nous gêne ou ne correspond plus à nos attentes. L’achat d’un chien doit rester un choix pertinent et réfléchi et qu’il faudra assumer toute sa vie !

Renseignez-vous sur la race, elle doit vous correspondre au-delà de l’aspect physique, il faudra en assumer tous les traits de caractère bons et mauvais, du chiot qui n’est pas encore propre au vieux chien qui demande beaucoup de soins.

Prenez le temps d’aller à l’école d’éducation, la socialisation faite dès le plus jeune âge sera un atout majeur mais rien ne sera jamais acquit.

L’Akita reste un chien de caractère et ce n’est pas un chien de berger qui écoutera au doigt et à l’œil.

Il faudra être sûr de pouvoir gérer les différentes facettes de l’Akita

  • Il n’aime pas les autres chiens,
  • Il n’a pas de rappel,
  • Il a tué un chat, une poule.

La patience est une règle d’or et vous pouvez toujours vous tourner vers des spécialistes, éducateurs canins, comportementaliste, votre éleveur, … Et beaucoup de travail.
Sa première année de vie sera la plus importante en termes d’éducation, c’est à ce moment qu’il faut fixer les bases, les interdits, les habitudes, …

Vous devez être un maître juste et cohérent, ce n’est pas » oui » un jour puis « non » le lendemain.

En résumé

  • Beaucoup d’amour, il vous le rendra au centuple !
  • Son caractère et sa personnalité à part.
  • Une main de fer dans un gant de velour.

L’Akita américain-chien primitif

Le chien primitif fait partie du groupe 5 de la classification fournie par la Fédération Cynologique Internationale (FCI) : chiens de type Spitz et de type Primitif.

Ils sont caractérisés par le fait d’être d’une lignée très ancienne et d’avoir subi très peu de modifications ou croisements génétiques de la part de l’homme. De ce fait, le chien primitif aurait des caractéristiques comportementales particulières : caractère bien trempé, « instincts » plus marqués, plus grande méfiance, etc.

Une main de fer dans un gant de velours : c’est ainsi qu’il est conseillé de se conduire avec des chiens primitifs. Pourtant, ni leur patrimoine génétique « préservé », ni leur très ancienne origine, ni l’environnement « hostile » dans lequel ils vivaient encore il y a peu, ne permettent de le justifier ou même de l’affirmer.

Cela nécessite d’être plus têtu qu’eux et de savoir tisser une relation de confiance et de complicité. Une fois cette relation construite, (et elle ne se fait pas en quelques jours) vous ne pourrez plus vous passer d’un chien primitif !

Ils sont à la fois attendrissants mais très indépendants, très butés mais très intelligents, on ne reste jamais indifférent face à un chien primitif.

Les chiots

Tous nos chiots sont enregistrés au LOSCH, acronyme de “Livre des Origines de la Société Royale de Saint-Hubert” (Belgique).

Fondé en 1882 et administré par la Société Royale Saint-Hubert, ce livre recense tous les chiens de Saint-Hubert de pure race qui se sont vus délivrer un pedigree.

Lors de leur départ chaque chiot sera : 

  • Identifiés par puce électronique
  • Primo- vaccinés
  • Vermifugés
  • Sociabilisés avec enfants et autres animaux
  • Kit Chiot

Les propriétaires partent munis de :

  • La carte d’identification par puce électronique et le carnet de santé du chiot
  • Un contrat de vente
  • Le certificat de naissance
  • La copie des pedigrees des parents
  • La copie des comptes rendus officiels de test des parents
  • Un livre souvenirs des premières semaines de votre chiot.

Un premier contact téléphonique afin de discuter de votre projet et une visite à la pension pour faire connaissance avec nous et les parents nous semble primordial

Nous assurerons un suivi tout au long de de la vie de votre chien et nous serons heureux de pouvoir avoir de ses nouvelles de temps en temps ainsi qu’une photo.

Nos chiots pourront quitter la maison à l’âge de 9-10 semaines avec tous les documents nécessaires.

Si vous n’êtes pas prêt à patienter le temps qu’il faut pour un chiot de qualité, passez votre chemin.

Nous sélectionnerons avec précaution tous les futurs propriétaires et nous réserverons le droit de refuser si les conditions ou les motivations ne cadrent pas avec ce que l’acquisition qu’un chien demande.

Il est très important de continuer à sociabiliser votre chiot, n’hésitez pas à lui faire découvrir les ballades en ville, les sorties d’école,….  Il ne s’en sentira que mieux et deviendra un chien bien dans ses pattes !

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement…

Les chiens

Les Sens Daïka Meïko

Mon gros Meï-Meï, celui par qui tout a commencé !

Nous étions tombé en admiration sur un chiot Akita américain lors d’une exposition canine mais nous n’étions pas encore prêt d’en avoir un chien nous. Dès que ce moment fut arrivé, nous nous sommes mis à la recherche de notre 1er Akita Américain, des jours et des semaines de recherches. Nous sommes d’abord tombé amoureux de son père et nous sommes tombés par hasard sur une portée avec lui…..c’était le début de l’aventure…

Nous avons fait notre première exposition et y avons pris gout, nous avons donc continué. Nous avons rencontré beaucoup de passionné et avons échangé énormément, le virus était passé !

Meïko est un chien fabuleux, affectueux, attachant et drôle à la fois doux et avec un caractère bien trempé mais bien dans ses pattes…. C’est un chien massif qui pèse près de 52kgs, il a des pattes bien rondes et droites, un museau court et épais,  un monstre de câlins.

En exposition, il a toujours été très régulier dans ses résultats et à déjà reproduit en donnant de magnifiques bébés.

Viva La Diva Ami Mignonne

Ma belle diva porte son nom à merveille !

Nous avons cherché la femelle qui pourrait parfaitement convenir à notre mâle.

Un beau poil bien fournit, des belle angulations,  bien carrée, des pattes rondes, des petites oreilles épaisses et une tête ronde, nous avons trouvé notre perle !

Elle a son petit caractère et n’hésite pas à se mesurer à Meïko mais elle est très affectueuse et douce.

En exposition, elle plait énormément… sa nonchalance lui joue parfois des tours mais le travail portera ses fruits.

Le métiers d’éleveur

Car c’est un métier lié à une vraie passion !

Un éleveur de chiens de race tend à ce que les chiens produits se rapprochent le plus possible du standard de la race qu’il élève. Il vise également à augmenter la qualité de sa production en faisant réaliser des contrôles vétérinaires sur ses reproducteurs.

Tous nos chiens sont testés radiographié (yeux, hanches, coudes, épaules)

Ils sont suivis régulièrement par notre vétérinaire.

Ils vivent avec nous, en famille, ils font parties de notre quotidien.

Nous prônerons toujours la qualité à la quantité.

Nous serons heureux de vous accueillir à l’élevage et de répondre à vos questions si vous décidez d’acquérir un Akita Américain.

N’hésitez pas à nous contacter et nous nous ferons une joie de vous recevoir et de vous faire découvrir notre passion.

Foire aux questions

Qu’elles sont les délais pour avoir un chiot ?

Nous sommes un petit élevage familiale, nous prenons le temps de bien faire les choses et nous préserverons toujours la santé de nos chiens, c’est pour cela que nous ne saurions pas prévoir longtemps à l’avance les portées. Si vous désirez un chiot, il sera opportun de nous contacter afin de nous rencontrer et d’en discuter.

A quel âge je pourrais acceuillir mon chiot ?

Pour garantir un chiot équilibré et sain qui a acquis les bases de la communication canine grâce à sa mère et aux contacts de ses frères et sœurs ainsi que les bases de la socialisation, il faut attendre minimum 9 à 10 semaines. Mais l’éducation c’est à vous de la faire ! Votre chiot assimilera le plus gros de l’éducation entre 2 et 5 mois.

Mon chiot a un pédigrée dois-je lui choisir un nom particulier ?

Effectivement lorsqu’un chien a un pédigrée la première lettre de son prénom doit commencer obligatoirement par la lettre spécifique à l’année de naissance.

Votre chiot aura donc déjà un nom mais il est évident que vous pourrez lui donner le nom que vous aurez choisi.

Je dois choisir entre un mâle et une femelle et je n’arrive pas à me décider ?

Chez l’Akita Américain, on pourrait se dire que les femelles sont plus « facile « que les mâles mais attention se sont de toute façon des chiens avec un fort caractère, je vous conseillerais si c’est votre premier Akita, une femelle en général plus docile. Si vous possédez déjà un chien à la maison, il sera impératif que votre chiot soit du sexe opposé à celui-ci, les risques de mésentente seraient trop importants ! Sachez néanmoins que rien n’est jamais acquis et prévoyez le cas échéant une solution s’il fallait séparer les chiens en permanence.

Dois-je fréquenter une ecole d’éducation ?

Vous devez impérativement fréquenter un club d’éducation, c’est une étape importante dans la vie de votre chien, non seulement pour sa socialisation mais aussi pour obtenir une autorité saine auprès de lui.

Profitez également de toutes les occasions pour le sortir sur les marchés, à la sortie d’école etc…. plus il découvrira d’autres environnements plus il sera à l’aise face à de nouvelles choses !

Mon chiot gardera-t-il toujours la même couleur ?

Non ! Les couleurs de pelages chez l’akita peuvent énormément varier tout au long de sa vie et des étapes de sa mue donc rien n’est sûr ! Vous pouvez avoir un chiot au pelage noir qui se transformera en gris/noir, gris/roux , etc….On ne pourra jamais garantir une couleur.